Texte de présentation
Raoul Ubac, Rétrospective, Grand Curtius, Liège (Belgique) 15 octobre 2010 au 16 janvier 2011
Portrait de Camille Bryen déchiré par Jean Arp, d'après deux photographies de Denise Colomb, 1951
"Je peins pour ne plus écrire" Explorateur des possibilités offertes par l'art et l'écriture, Camille Bryen a marqué le milieu du XXème siècle de sa verve et de sa créativité plastique. Ses expérimentations littéraires lui font passer par les textes automatiques, la poésie phonétique... Il prône la poésie pour tous, par tous et partout. Il la clame dans la rue, l'affiche dans les bois ou en livre des opuscules miniatures. Avec ses objets à fonctionnement, réalisés entre 1935 et 1937, Camille Bryen se fait le passeur entre les oeuvres de Marcel Duchamp et des nouveaux réalistes. Il multiplie les formes d'expression (dessins, gravures, actes poétiques...), n'hésitant pas à se désapproprier de ses oeuvres. Comme pour l'écriture, c'est l'informe, le non-forme, voire le non-non-forme, qui caractérise sa peinture. L'abstraction, dans sa tendance lyrique, devient alors pour Camille Bryen le domaine qui va lui permettre de s'exprimer pleinement, de faire ressortir sa créativité plastique.
(1907-1977)
Camille BRYEN
isi-multimedia - décembre 2012 copyright - mentions légales
Accueil Biographie Oeuvre artistique Objets Peinture Dessins Gravures Autres Expositions Oeuvre littéraire Littérature Poésie Poésie phonétique Bibliographie Fondation Bryen Fondation Base documentaire Bryenoscope Actualités Contacts Liens Mentions légalesOù voir des oeuvres ? - collections permanentes - expositions temporaires :
L'Art en guerre, France 1938-1947, De Picasso à Dubuffet Musée d'Art Moderne de la Ville de Paris, du 12 octobre 2012 au 17 février 2013 Paysages en voyage, Musée de Tessé-Le Mans du 15 décembre 2012 au 31 mars 2013